Francis Poézévara

Conseiller municipal à Puteaux

Parkings : Putéoliens, vous allez payer ! (et les autres aussi)

Le problème du stationnement est vieux comme Puteaux. Tous les Putéoliens le savent : lorsqu’il s’agit de trouver une place de stationnement, il faut souvent tourner plusieurs dizaines de minutes dans les rues putéoliennes avant de se garer enfin.

Pour les plus chanceux qui trouvent une place dans la rue, un tarif résidentiel est en place, dont le fonctionnement a été revu ces dernières années (les Putéoliens peuvent désormais se garer sur la majeure partie de la ville, et plus uniquement dans leur quartier). Pour les autres, il faut prévoir un abonnement dans les parkings municipaux, beaucoup plus cher.

Et ce n’est que le début !

En effet, lors du Conseil municipal du 8 octobre 2015, qui a remplacé celui prévu fin septembre, annulé pour cause de lingots, Mme Ceccaldi-Raynaud a fait exploser tous les tarifs de stationnement de la ville (voir la grille en bas de cette page).

Tout a été fait pour que cette hausse incroyable passe inaperçu : la question était cachée au milieu du Conseil municipal, elle a été traitée vers minuit une fois que le public avait déserté la tribune, et la formulation de la délibération était trompeuse. Celle-ci proposait en effet de revoir les tarifs des parkings “suite à la loi Hamon”.

La loi Hamon introduit le paiement du stationnement au quart d’heure, et plus à l’heure. L’objectif : réduire la facture pour les usagers, et fluidifier le stationnement. Las ! Depuis son entrée en vigueur, elle a été contournée par des exploitants sans scrupules qui ont massivement augmentés leurs tarifs pour empêcher cette réduction de facture (Vinci, Autocité, Effia, etc.).

Et bien à partir du 1er novembre, c’est la mairie de Puteaux qui fait la même chose. Indiquant que la mise en place de la loi impose une modification des tarifs (normalement à la baisse), Mme Ceccaldi-Raynaud en profite pour revoir : les tarifs des places de stationnement de rue, ceux des parkings, ceux des abonnements, ceux du stationnement des deux roues, et ce pour les Putéoliens et les non-Putéoliens. En un mot : l’ensemble des tarifs est revu à la hausse !

Concrètement, voici les augmentations de tarifs imposées par la majorité LR aux Putéoliens.

Augmentation des tarifs horaires des parkings municipaux pour les Putéoliens : jusqu’à +65%

Non-Putéoliens : même tarification

Tarifs des parkings municipaux 2015 à Puteaux

Augmentation des abonnements aux parkings municipaux pour les Putéoliens : jusqu’à +40%

Non-Putéoliens : jusqu’à +16%

Tarifs abonnements parking

Augmentation du stationnement de rue pour les Putéoliens : jusqu’à +70%

Non-Putéoliens : même tarification

Tarifs stationnement de rue

Augmentation du stationnement résidentiel pour les Putéoliens : jusqu’à +400% !

Non-Putéoliens : pas concernés

Tarifs stationnement résidentiel

Augmentation du stationnement deux roues pour les Putéoliens : jusqu’à +20%

Non-Putéoliens : +100% !

Tarifs deux roues

Pourquoi de telles augmentations ? Lorsque je lui ai posé la question, Mme Ceccaldi-Raynaud m’a répondu : “Il y a des villes plus chères dans le 92”. Certes. Mais il n’y a pas de ville plus riche que Puteaux !

Le résultat est donc là : contrairement à sa promesse de campagne, Joëlle Ceccaldi-Raynaud augmente bien les impôts et taxes d’une manière détournée.

Ainsi, une famille putéolienne qui possède un abonnement dans un parking de la ville paiera jusqu’à 240€ de plus par an ; une famille qui se gare dans la rue en profitant du stationnement résidentiel (et qui tourne donc une heure chaque soir pour trouver une place) paiera jusqu’à 110€ de plus par an.

La raison cachée de cette augmentation de tarifs est assez claire : comme nous l’annoncions en mars, lors du vote du budget de la ville, les caisses de Puteaux sont vides, après une dizaine d’années passées à vivre sur de l’épargne. Préparons-nous à d’autres augmentations dans les semaines à venir !

Précédent

Les principaux sujets du Conseil municipal du 8 octobre

Suivant

Grand Paris – Mon intervention sur le projet de territoire

  1. gaillard

    Bonjour.vous parlez de l augmentation du tarif!! Moibje parlerai surtout de la diminutionvdu nombre de place de stationnement en surface! Entre la piétonnnisation de rues ( peu circulantes et peu passantes) tout juste refaites, la mise en place de pot de fleurs ridicules, la suppression pure et simple pour faire des entrées de parking outrageusement larges, la suppression sans raison, le service voiturier de saperlipopette, les places dédiées au scooter! En 2 ans dans cette ville,le nombre de places en surface au tarif municipal a ete divisée par 2!!!!
    Madame le maire donnerait elle priorite aux 2 roues? Sources de pollution atmosphérique et sonores insupportables? Aux retraités sans voitures? Aux familles sans enfants? Veut elle la désertion de sa ville?
    Je n ose même plus inviter des gens à venir me rendre visite car je sais qu’ils ne pourront pas stationner!
    de plus combien coûte ces pitonnisatoon

Laisser un commentaire

Francis Poézévara 2015 - Tous droits réservés